Les provinces doivent-elle avoir davantage de compétences ?

Forums Une nouvelle gouvernance Les provinces doivent-elle avoir davantage de compétences ?

  • Proposition
    Modérateur
    Maître des clés
1 réponse (sur un total de 1 )
  • Réponse
    rastignac
    Participant

    refus ferme , catégorique et irrévocable ! les provinces ne doivent absolument pas avoir davantage de compétences . si la Nouvelle Calédonie devient une collectivité d’outre mer régie par l’article 74 de la constitution alors la loi référendaire de 1988 est ramenée sous forme de loi organique sans limitation de durée de vie . les provinces exercent les compétences contenues dans la loi référendaire et pas une de plus ! dans le cas où la Nouvelle Calédonie deviendrait une collectivité de la république française à statut particulier les compétences des provinces sont celles qu’elles exercent actuellement .
    Refus ferme , catégorique et irrévocable d’un double fédéralisme interne et externe . Nous ne voulons pas du fédéralisme quel que soit sa forme ou sa déclinaison statutaire , pas question que la Nouvelle Calédonie devienne un Etat fédéré . Libre aux Etats – Unis , à l’Australie et d’autres pays d’adopter ce modèle mais nous les électeurs loyalistes nous restons pleinement loyaux et fidèles à notre République française , à notre constitution française . En tant qu’électeurs loyalistes et non -indépendantistes nous exigeons de pouvoir conserver le modèle français et notamment le mode d’organisation décentralisé de notre République française qui doit bien entendu se traduire de cette manière en Nouvelle Calédonie . Nous regrettons vivement qu’il fasse mention de la Nouvelle Calédonie en qualité de territoire fédéral dans les accords de Matignon -oudinot . Il aurait été préférable de parler de la Nouvelle Calédonie comme territoire décentralisé . Il faudra remplacer le terme de territoire fédéral par celui de territoire décentralisé . A l’avenir il faudra aussi supprimer le terme de souveraineté partagée ainsi que le terme de souveraineté partagée sur la voie de la pleine souveraineté qui sont des termes qui hélas figurent dans l’accord de Nouméa . Il faudra parler à la place de responsabilitées partagées sous souveraineté française , de responsabilitées partagées sous souveraineté française sur la voie du plein épanouissement , ou bien d’autonomie dans le cadre de la république française ou de décentralisation dans le cadre de la république française . Les provinces doivent conservées l’intitulé de collectivités territoriales de la république française .

1 réponse (sur un total de 1 )
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.